Sauxillanges entre Cézallier et Forez

logo du site
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges
  • Sauxillanges

Accueil du site > Manifestations > Ciné Parc

Ciné Parc

LOGO CINE PARC OK

www.cineparc.fr
https://twitter.com/cineparc
https://www.facebook.com/cineparc

Séances à proximité : 

Sugères, le Vernet-la-VarenneSaint-Jean-des-Ollières, Vic-le-Comte... 

Ciné Parc, circuit de cinéma itinérant diffuse tout au long de l’année des films récents, environ 6 à 8 semaines après leur sortie nationale dans une trentaine de communes du Livradois-Forez, dont Sauxillanges. Organisé sous forme de syndicat intercommunal il emploie cinq salariés permanents. La volonté du circuit est de présenter des films de qualité, attendus ou moins attendus, dans l’optique de satisfaire un large public. Le tout pour un tarif modique : 5.50 €, 3.50 € pour les moins de 18 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, carte CEZAM, et la possibilité d’un abonnement à 40 € les dix places soit 4.00 € la séance... Abonnement non nominatif et sans limitation dans le temps (dans la mesure du raisonnable). La programmation est élaborée par un collège d’une dizaine de personnes, membres du Conseil syndical de Ciné Parc, et rééligibles chaque année. Nous permettons aussi aux spectateurs, via le site internet de Ciné Parc, de nous faire part de leurs envies, qu’on intègre lors de nos commissions de programmation (toutes les 3 semaines). Les enfants ne sont pas en reste avec des séances spéciales qui leur sont destinées comme des séances jeune public ou des ciné-goûters très appréciés pendant les petites vacances scolaires. Les classes de maternelles, de primaires, les collégiens et lycéens voient quant à eux 3 films différents pendant chaque année scolaire, films qui sont présentés, documentés et travaillés ensuite en classe. De nombreuses séances spéciales également proposées sur des problématiques différentes souvent liées à un sujet d’actualité. Chaque association ou collectivité qui souhaite d’ailleurs proposer un moment cinéma dans le cadre d’une manifestation, peut nous solliciter pour que l’on voit ensemble ce qu’il est possible de faire. Dans ce cadre, une saison de "Ciné Discussion" a été élaborée depuis maintenant plus de dix ans dans quelques communes du circuit. Ciné Parc donne aussi la possibilité à toute structure (même extérieure au territoire) de mettre en place des séances de cinéma plein air (prestation payante) sur simple demande. Alors pour ceux qui n’ont pas encore franchi le pas, n’hésitez pas... Et retrouvez nos actions et notre programmation sur www.cineparc.fr

 

PDF - 1.4 Mo
PROGRAMME CINE PARC 2018 No1 DU 03 JANVIER AU 23 JANVIER 2018
PDF - 1.4 Mo
PROGRAMME CINE PARC 2018 No3 DU 13 FEVRIER AU 06 MARS 2018

  

PDF - 984.3 ko
PROGRAMME CINE PARC 2018 No2 DU 24 JANVIER AU 13 FEVRIER 2018 PDF 985 Ko

 

PDF - 671.8 ko
PROGRAMME CINE PARC 2018 No4 DU 07 MARS AU 27 MARS 2018

JEUDI 15 MARS A 20h30

 

 

12 jours aff

Long métrage français

1h27 - 2017
Genre : Film documentaire
Réalisé par Raymond Depardon
Public : Adultes & adolescents
Résumé 

Avant 12 jours, les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement sont présentées en audience, d’un côté un juge, de l’autre un patient, entre eux naît un dialogue sur le sens du mot liberté et de la vie.

Le point de vue Ciné Parc

Patience, discrétion, attention de tous les instants : telles sont les règles d’or du photographe-cinéaste Raymond Depardon, qui a su s’immiscer dans des institutions aussi fermées que l’univers hospitalier (l’asile psychiatrique de San Clemente, le service des Urgences de l’Hôtel-Dieu) ou la justice (Délits flagrants, Muriel Leferle, 10ème chambre instants d’audience). Le film 12 jours revient sur une nouvelle loi mise en application depuis septembre 2013 : les patients hospitalisés sans consentement dans les hôpitaux psychiatriques doivent être présentés à un juge des libertés et de la détention avant 12 jours. Autrefois, seul le psychiatre décidait de l’hospitalisation d’un individu. Raymond Depardon a donc pu filmer 72 audiences au moyen de trois caméras : « l’une pour le patient, l’autre pour le magistrat et une troisième pour un plan général. Ces axes de prise de vue permettent de donner une équidistance entre le patient et le magistrat, pour ne pas imposer un point de vue dominant et laisser le spectateur libre de se faire sa propre opinion. » Au final, ce sont 10 patients que nous suivons au cours de ce documentaire âpre mais d’utilité publique.. 

 

SÉANCES SPÉCIALES EN MARS :

SAMEDI 17 MARS A 15H00

Séance proposée par les Ateliers citoyens de Sauxillanges

REV

Documentaire de Joanna Grudzinska

C’est l’histoire d’une révolution de velours, celle de l’éducation. Au lendemain de la première guerre mondiale, en Europe, des pédagogues désignent le coupable de la catastrophe : l’école, cette fabrique de la soumission.

Il faut construire la paix. Comment éduquer la nouvelle génération sans surveiller et punir ?

L’espace de quelques années, des figures charismatiques, Maria Montessori, Célestin Freinet, Alexander Neil et d’autres vont tenter d’inventer une nouvelle école.

 

SAMEDI 24 MARS à 20h30

Soirée organisée en collaboration avec les deux groupes d’action France Insoumise d’Issoire et la municipalité de Sauxillanges

  linsoumis 220x300

Séance précédée d’un apéritif de type auberge espagnole (rdv à 18h30 avec votre plat ou boisson pour ceux qui le souhaitent)

La projection sera poursuivra par une discussion animée par Les insoumis locaux ayant fait la campagne de Jean-Luc Mélenchon.

Long métrage français
1h35 - 2018
Genre : Film documentaire
Réalisé par Gilles Perret
Public : Adultes & adolescents
Résumé
Avec ses hauts, ses bas, sa tendresse, son humour, et sa virulence, Jean-Luc Mélenchon est un vrai personnage de film. Qu’il soit haï ou adulé, il ne laisse personne indifférent. Sa campagne présidentielle de 2017 n’a ressemblé à aucune autre dans le paysage politique contemporain. C’est durant ces moments intenses de sa vie, et de celle de la France, que Gilles Perret l’a accompagné au plus près. Une période propice à la découverte des côtés moins connus d’un homme indissociable de sa pensée politique.

Le point de vue Ciné Parc

Gilles Perret a réalisé 12 documentaires qui abordent la réalité du monde politique, économique et social à partir du local pour raconter le global. C’est ce regard singulier qui a fait le succès de ses derniers films sortis en salle comme Ma mondialisation, Walter, retour en résistance, De mémoires d’ouvriers, Les Jours heureux, ou La Sociale. Pour L’insoumis, le réalisateur ne connaissait pas personnellement Jean-Luc Mélenchon avant qu’il ne fasse son interview pour les besoins du film Les Jours heureux et que l’homme politique ne vienne voir La Sociale. Il se rappelle : » Dès les premiers échanges, on sent qu’on a affaire à quelqu’un qu’on peut aimer ou détester, mais qui ne laisse surtout pas indifférent. Et, en ce sens, c’est un vrai personnage de cinéma. Par ailleurs, j’ai toujours été un passionné de politique et avoir la possibilité de me glisser à l’intérieur d’une campagne électorale, c’était un rêve qui trouvait là l’occasion de se réaliser. »

 

LOGO CINE DISCUSSION

Les séances Ciné Discussion sont organisées conjointement avec le Comité de jumelage de la Communauté de communes, la bibliothèque de Sauxillanges et les Ateliers Citoyens de Sauxillanges. La projection du film ou du documentaire est suivie (sauf exception) d’un débat avec un intervenant et se termine immanquablement autour d’un verre offert par les organisateurs. 

 

 

Vendredi 19 janvier à 20h30

  Sans adieu 225x300

SANS ADIEU

Christophe Agou
France - 2017
1h39
Long métrage documentaire
Résumé : 
Dans le Forez, Claudette, 75 ans, et ses voisins paysans comme elle, sentent bien que la société consumériste les ignore tout en grignotant ce qui leur reste de patrimoine et de savoir-faire. Mais tous ne sont pas du genre à se laisser faire.

Vendredi 20 mars à 20h30

  Le venerable W 221x300

Politique, Religion, Extrêmisme
Barbet Schroeder
Suisse - 2017
1h40
Long métrage documentaire - Version originale Suisse sous titrée Français. 
Interdit aux moins de 12 ans
Résumé : en Birmanie, le « Vénérable W. » est un moine bouddhiste très influent. Partir à sa rencontre, c’est se retrouver au cœur du racisme quotidien, et observer comment l’islamophobie et le discours haineux se transforment en violence et en destruction. Pourtant nous sommes dans un pays où 90% de la population est bouddhiste, religion fondée sur un mode de vie pacifique, tolérant et non-violent.

Vendredi 15 juin à 20h30

Lopera 225x300

Ciné Parc fête sa musique
Jean-Stéphane Bron
France - 2017
1h50
Long métrage documentaire
Résumé : 
une saison dans les coulisses de L’Opéra de Paris. Passant de la danse à la musique, tour à tour ironique, léger et cruel, l’Opéra met en scène des passions humaines, et raconte des tranches de vie, au coeur d’une des plus prestigieuses institutions lyriques du monde.

Ciné-Parc dans votre commune

Depuis 1989 le circuit itinérant Ciné-Parc propose dans 27 communes du Parc naturel Livradois-Forez, un film récent environ 8 semaines après sa sortie nationale à un tarif accessible à tous (5 € tarif plein, 3 € tarif réduit – de 13 ans et chômeurs, 2.50 € groupes et scolaires, 38 € pour une carte d’abonnement avec dix places soit 3.80 € la place, la carte étant non nominative et non limitée dans le temps…). Mais au fait savez-vous réellement comment fonctionne Ciné-Parc ? Ciné-Parc est le seul circuit itinérant français à ne pas être géré par une association mais par un syndicat intercommunal à vocation unique (regroupement de 28 communes). Il fait partie des « réseaux » du Parc naturel Régional Livradois-Forez mais est une instance à part entière complètement indépendante du Parc naturel. Ciné-Parc a été initié par le Parc et est hébergé dans ses locaux, mais il possède son propre budget, ses propres élus et ses propres salariés. Ciné-Parc, tel un véritable service de proximité, fonctionne toute l’année, les séances étant seulement interrompues les dimanches et pendant 3 semaines fin août et une semaine fin décembre. Il peut répondre en plus de ses séances habituelles à tout type de demandes de prestations (arbre de noël, cinéma de plein air…). Le choix des films proposés en soirée : Au départ il y a le choix du film qui se fait au minimum 6 semaines avant sa diffusion (nos délais de communication) par une petite dizaine de membres du comité de sélection de Ciné-Parc ainsi que le Directeur. Les critères du choix sur le réseau sont multiples : sa qualité et/ou son succès public ainsi que les goûts des spectateurs du circuit. Notre souhait est aussi d’éviter de projeter le même film sur nos deux circuits afin d’en proposer le plus possible de différents, car sachez que plus de 10 films nouveaux sortent chaque semaine… Nous n’en diffusons sur l’année que 40 ! Le choix peut s’avérer parfois délicat car l’objectif est tout de même que le film attire le maximum de spectateurs pendant ses 3 semaines de diffusion… D’autre part, il est souhaité qu’un large panel de personnes puissent y trouver leur compte, c’est la raison pour laquelle sont diffusés à la fois des films dits grand public qui font beaucoup d’entrées et des films dits d’auteur, à l’audience parfois plus confidentielle mais qui s’avèrent être de véritables bons moments de cinéma et amènent une diversité dans la programmation qui risquerait autrement d’être un peu formatée. C’est la raison pour laquelle le circuit Ciné-Parc est labellisé Art et Essai. La diffusion : Au rythme de trois projections par jour en moyenne dans des lieux différents (28 communes au total), l’équipe de Ciné-Parc, sillonne le territoire du Parc naturel régional Livradois-Forez (45 000 km par an au total pour environ 700 séances). Les différents éléments de projection et de diffusion sonore sont transportés dans des véhicules adaptés et sont montés puis démontés à chaque passage (soit environ 300 kilos à déplacer à chaque projection). Un bénévole communal est systématiquement sollicité pour ces manipulations, la communication dans la commune, la mise en place des sièges. La billeterie : Comme dans une salle de cinéma, Ciné-Parc est soumis à l’obligation d’utiliser une billeterie spécifique qui va, en ce qui nous concerne, devenir bientôt objet de collection (les salles fixes possèdent maintenant une billeterie informatique) ! Sachez que pour 5 € payés en caisse, la moitié est destiné au distributeur du film, et une autre partie part en taxes (la taxe spéciale pour aider au fonctionnement du système économique du cinéma français et la SACEM), donc 2.25 € sont réellement destinés à Ciné-Parc. Sont réalisés en moyenne 100 000 € de recettes billeterie alors que les besoins s’élèvent à un volume de 250 000 € environ pour fonctionner. Les communes : Elles adhèrent au Syndicat intercommunal, règlent une cotisation annuelle (environ 10 % de notre budget), mettent à disposition gracieusement la salle (et le chauffage en hiver…). Deux bénévoles représentent chaque commune auprès du syndicat, lors des bilans et décisions politiques. L’équipe : 4 personnes sont mobilisées à plein temps, dont 3 assurent de la projection pour que vos journées ou soirées soient étoilées... Les animations : Les animations proposées sont diverses et une grande majorité est à destination des enfants : - en temps scolaire (Cinématernelle, Ecole et Cinéma, Collège au cinéma, Ciné-langues) avec élaboration en partenariat avec l’éducation nationale de fiches pédagogiques pour que les enfants puissent travailler le film après la projection, ainsi que la mise en place d’ateliers autour de l’animation de l’image - en temps hors scolaire en partenariat avec des communautés de communes et des associations locales (Ciné-Conte, ciné-goûter) Les autres animations pour adultes restent toujours sur le même créneau : faire se rencontrer des gens autour de films intéressants (ciné-discussion, littérature et cinéma, soirée polar…) ou faire d’une séance de cinéma une fête (théâtre en voyages, cinéma plein air, ciné-concert) ou ouvrir le cinéma à d’autres formes d’expression artistiques (concours de nouvelles).

Ciné Parc bénéficie de l’aide du Conseil départemental du Puy-de-Dôme, de Leader, du Parc naturel régional Livradois-Forez,
du Centre National de la Cinématographie, de la Direction Régionale des affaires culturelles Auvergne, du Conseil régional d’Auvergne.

Avec le concours des municipalités de Arlanc, Augerolles, Billom, Bort-l’Etang, Cunlhat, Escoutoux, Félines, Isserteaux, Job, La Chaise-Dieu, La Chapelle-Agnon, Le Vernet-la-Varenne, Lezoux, Maringues, Olliergues, Puy-Guillaume, Saint-Amant-Roche-Savine, Saint-Georges-Lagricol, Saint-Jean- d’Heurs, Saint-Victor-Montvianeix, Sauvessanges, Sauxillanges, Sugères, Vertolaye, Vic-le-Comte, Viscomtat ; des communautés de communes du pays d’Olliergues, du pays de Cunlhat, du pays de Sauxillanges, du Haut-Livradois, de Saint-Dier Billom Vallée du Jauron, de la vallée de l’Ance ; les centres de loisirs de Marat, Sauxillanges, Vic-le-Comte, Maringues et de Sauve Qui Peut le Court Métrage.

Ciné Parc est adhérent à Plein Champ, l’Association Nationale des Cinémas Itinérants, l’Association Française des Cinémas Art et Essai.

 

 



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP